“ Toute notre équipe de la Librairie du Théâtre vous présente ses Meilleurs Voeux pour 2020 ! ”
Réserver
Réservation en ligne
= -5% en boutique
Pourquoi ?

Notre librairie encourage un commerce de proximité et une éthique relationnelle. C’est pourquoi nous proposons une réservation plutôt qu’un achat en ligne.

Ainsi, nous vous accueillons avec des conseils, une bonne humeur et une qualité de service irremplaçable.

Partager :
Sofia AOUINE
Rhapsodie des oubliés
Éd. La Martinière - 208 pages - 18.00 €
Paru le 29 août 2019

La couleur est annoncée dès le début du récit. Un fond musical et cela pourrait être un slam. Dans cette rue Léon se côtoient les déracinés, les démunis, les laissés pour compte . C’est le quartier de la Goutte d’Or, celui des « pas français », un bastion populaire et multiculturel.
Et c’est la voix d’Abad qui se fait entendre, un adolescent d’origine libanaise, qui rêve d’amour et d’ailleurs.

Il est cash quand il raconte le quotidien de son quartier, ses quatre cents coups, ses hormones qui le titillent, ses désirs, ses colères, ses rêves.
Autour de lui gravitent des personnages peu recommandables qui sèment la violence et la mort et des personnages très émouvants, essentiellement des femmes qui vont veiller sur lui chacune à sa manière. Ethel Futterman au passé douloureux qui « ouvre dedans » pour soigner, Odette cette vieille dame au grand cœur mais dont la mémoire finit par flancher, Gervaise au destin brisé qui tapine pour envoyer de l’argent à sa petite fille Nana, restée en Afrique.

À travers les yeux d’Abad, Sofia Aouine dépeint une réalité sociale faite de misère, de violence avec beaucoup d’humanité et sans misérabilisme.

Ici les rêves permettent à Abad de tenir même si les désillusions viennent souvent les entraver.
L’écriture est inventive, parfois crue et pimentée, parfois sobre et émouvante. Elle déclenche des sourires et étreint le cœur à la fois.

On suit l’odyssée d’Abad jusqu’au bout, avec deux villes qui se dessinent en filigrane et se font écho, Beyrouth et Paris. Et cet adolescent attachant, en mal d’amour, à travers ce dernier message, adressé aux gens qu’il aime, comme une bouteille à la mer : « Ce qui nous lie, ce sont les enfants que nous avons été. » devient bouleversant.

Un premier roman percutant, sensible et bourré de tendresse où les voix des oubliés s’unissent pour scander une mélopée teintée de mélancolie.

Le mot de JS
f
Horaires d'ouverture :
Du mardi au samedi
9h - 12h / 14h - 19h
Adresse :
8 Cours de Verdun,
01000 BOURG-EN-BRESSE
Pour rester à la page, cliquez !
Restez informés de notre actualité, de nos événements, dédicaces et coups de coeur.
Je souhaite commander un livre en ligne

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de services tiers pouvant installer des cookies. Confidentialité - Gérer les cookies [Fermer]

Gérer les cookies